CA adhésion

La FédEO adhère à la FAGE !

Du 22 au 25 Juin la FédEO s’est rendue aux Universités d’Été de la FAGE (Fédération des Associations Générales Étudiantes) : les Assoliades 2017 !

Cet évènement rassemble chaque année plus de 400 responsables associatifs et militants étudiants dans une station des Alpes, les Karellis. Au programme ? Se former, débattre et échanger.

fage assoliades article

Organisées sur 4 jours, les participants ont accès à plus de 65 formations et ateliers de discussion pour se former sur les sujets tels que :

  • L’environnement associatif
  • L’innovation sociale
  • Les élections
  • Le développement durable
  • La gestion de projet et d’association
  • La communication
  • La représentation

.

Ce rendez-vous annuel des associatifs étudiants est aussi l’occasion d’accueillir les États Généraux de la FAGE sur le thème de l’emploi des étudiants.AG pleniere

De plus, l’Assemblée Générale Plénière rassemblée le vendredi soir a vu cette année la FAGE se positionner sur plusieurs sujets, ainsi que voter à l’unanimité pour

l’adhésion de la FédEO en tant que membre observateur à la FAGE !

.

..

.

Après de nombreuses années au stade de projet, cette adhésion se concrétise enfin ! La FAGE est la première organisation de jeunes en France, regroupant plus de 2000 associations et syndicats, soit plus de 300 000 étudiants.

L’ostéopathie s’intègre donc enfin dans un contexte plus vaste et va pouvoir commencer à construire un avenir en commun avec les autres fédérations de filières étudiantes en instaurant et perpétuant un dialogue entre tous !

..

fageAinsi la FédEO et plus largement l’ostéopathie, pourra continuer à avancer vers une démarche d’amélioration constante des conditions de vie et d’études des ostéopathes en déployant des travaux de représentativité et à portée pluridisciplinaire, intégrant ainsi dans notre milieu les valeurs portées par la FAGE !

Merci au CA de la FAGE pour son vote !

..

lien vers l’article de la FAGE : ici

www.fage.org

Mariette Veillard

paces

La FédEO contacte les Tutorats PACES de France !

Nous venons de prendre contact avec le réseau des tutorats de PACES de France grâce à l’ANEMF (Association Nationale des Étudiants de Médecine de France).

anemf

fedeollogofb

En effet, depuis plusieurs mois, la FédEO engage une discussion avec les représentants des filières de santé, notamment avec les étudiants de médecine, afin de faire connaître et accepter l’ostéopathie auprès de nos futurs collègues.

Il nous semble évident que l’avenir se dessine ensemble et que la collaboration doit s’imposer. C’est pourquoi, étant donné le contexte actuel en ostéopathie, nous avons demandé un rapprochement du TNO (Tutorat National en Ostéopathie) avec le réseau des tutorats de PACES.

 

13689673_10154320645333057_656035581_n-png

 

paces

Le nombre d’étudiants se réorientant après une PACES vers la première année d’ostéopathie est en augmentation, surtout depuis que la filière masseur-kinésithérapeute s’est jointe à cette première année commune en santé.

Nous sommes soucieux de l’avenir des futurs étudiants. C’est pour cela que nous les appelons à la prudence quant au choix de la filière ostéopathique et au choix de la formation.

A l’heure actuelle, s’orienter vers l’ostéopathie n’est pas un choix anodin. Il faut s’orienter en connaissance de cause.

Pour commencer, un constat s’impose:

Notre diplôme ne permet pas à l’heure actuelle d’avoir des équivalences européennes, ni universitaire via des passerelles.

La progression du nombre de professionnels est évaluée à 655% de 2002 à 2016 et nous ne disposons d’aucun moyen de contrôle démographique faisant passer le nombre de professionnels de 4000 à plus de 24 000 en un peu plus de 10 ans. Aujourd’hui nous sommes à 26 000 en 2017.

Notre profession s’exerce de manière quasi-exclusive en libéral, le salariat n’étant pas encore bien développé.

A la sortie, c’est donc la loi du marché qui s’impose.

Il existe aujourd’hui 34 établissements habilités à délivrer le titre d’ostéopathe. Ces établissements sont agréés par le Ministère de la Santé, mais aujourd’hui, aucun contrôle IGAS n’a été effectué pour vérifier si les normes sont respectées sur place.

Nous suspectons que ce ne soit pas le cas dans toutes les écoles.

Sans institution de contrôle, ni de garde-fou, nous invitons les futurs étudiants à vérifier sur place et à comparer les écoles avant d’en choisir une.

La formation est exclusivement privée et coûte entre 40 000 et 50 000 euros (pour 5 ans d’études).

(http://fedeo.eu/osteopathie-comment-trouver-la-bonne-ecole/)

Malgré cela,

Le législateur est ouvert à la réforme sur l’ostéopathie depuis 2002, puis en 2007, puis en 2009 puis en 2014, 2015 et dernièrement 2016.

En 15 ans l’ostéopathie à acquise un base légal importante et cela va continuer.

La visibilité est la reconnaissance du grand publique est de plus en plus importante.

L’intégration en parcours universitaire est négociable dans certaines université lors d’étude de dossier cas par cas.

La formation tend à s’uniformiser.

Les coût d’installation sont faible comparativement à d’autre profession.

Les mutuelles remboursent de plus en plus.

Nous avons fait donc part à l’ANEMF de nos informations en joignant à notre guide étudiant (ci-joint GUIDE-ETUDIANT-2017 ) une lettre explicative et nos coordonnées.

Ces documents sont désormais accessibles aux dirigeants des différents tutorats PACES afin que les étudiants actuellement en cours de ré-orientation soient informés avant de prendre leur décision définitive.

Notre point de vue n’étant lié à aucun intérêt privé, la FédEO se propose d’être à terme l’interlocuteur de l’ensemble des futurs étudiants.

Bien évidemment, notre profession est en construction permanente et nous avons pour objectif de faire évoluer les choses, mais en attendant, nous estimons légitime que les jeunes générations aient accès à une information transparente et aux inquiétudes qui fondés sur l’évolution démographique importante et non-contrôlés.

Nous connaissons les problèmes et nous tâcherons de les régler dans les années à venir comme cela a été le cas pour la réforme de 2013.

Bien sûr, il faudra sensibiliser les prochains gouvernements à ce problème et que la profession s’unisse et faire taire les guerres corporatistes interne et avec le milieu de la santé.

Nous remercions les représentants de l’ANEMF pour leur ouverture d’esprit et leur volonté sincère d’entamer avec nous des démarches partenariales. Nous espérons continuer dans l’avenir à maintenir un discours constructif avec les autres représentants et les autres filières.

Le Bureau

 

logo fage .

La FédEO invitée à la FAGE

Aujourd’hui, à la veille des élections présidentielles, la FédEO fut l’invitée de la commission sectorielle de santé de la FAGE pour discuter de l’interdisciplinarité des professions de santé et du parcours de scolarité des étudiants.

Cette démarche est l’aboutissement du travail de la FédEO depuis sa création pour représenter les étudiants dans ce qui est aujourd’hui la première association étudiante de France. Lors des débats, l’ensemble des fédérations de filières de Santé étaient représentées et, grâce à cela, des questions de fond ont pu être abordées.

Ce soir nous repartons enthousiastes et optimistes pour l’avenir de l’ostéopathie suite à l’accueil chaleureux de nos futurs collèges. Il nous parait indispensable d’ouvrir l’ostéopathie aux autres professions et d‘ouvrir les autres professions à l’ostéopathie en dehors de tout clivages corporatistes.

Nous sommes heureux de constater qu’ensemble nous pouvons mettre les étudiants (avenir des professions) et patients (objet de la formation) au centre de nos préoccupations pour améliorer à terme le système de santé.

fedeo à la fage

La Fédération des Associations Générales Etudiantes – FAGE – est la plus importante organisation de jeunes en France, et jugée représentative par les pouvoirs publics.

Fondée en 1989, elle assoit son fonctionnement sur la démocratie participative et regroupe près de 2000 associations et syndicats, soit environ 300 000 étudiants.

La FAGE a pour but de garantir l’égalité des chances de réussite dans le système éducatif. C’est pourquoi elle agit pour l’amélioration constante des conditions de vie et d’études des jeunes en déployant des activités dans le champ de la représentation et de la défense des droits.

Nous tenons à remercier la FAGE de son invitation.

http://www.fage.org/

Pierre-Adrien LIOT