Législation et règlementation Nos Actus

Nouvelle formation en Ostéopathie

Actualités Politiques – Communiqué du 9 Novembre 2014

Cette année scolaire a bien commencé  car elle est  porteuse de bonnes nouvelles pour notre formation.

 

La nouvelle réglementation.

En Avril 2013, la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soin) a soumis aux représentants de la profession en ostéopathie, composée d’ostéopathes exclusifs et d’ostéopathes professionnels de santé, une réforme sur la formation de ces métiers.

Ces textes officiels remplaceront les décrets de Mars 2007 toujours en vigueur à ce jour. Ces derniers devenant obsolètes nécessitaient un réaménagement dans le but de garantir la sécurité du patient.

Depuis 18 mois plusieurs documents ont été élaborés :

  • Un référentiel des Activités et des Compétences du professionnel :

C’est le référentiel du métier au sens strict pour définir la profession. En effet il est nécessaire de délimiter la profession avant de définir les critères de formation.

  • Les nouveaux critères d’agréments des écoles en ostéopathie :

Ceux-ci définissent les différents critères auxquels une école doit répondre pour pouvoir former correctement en ostéopathie.

  • Un référentiel de formation :

Il permettra une équité dans la forme et le contenu du cursus. C’est la mise en place d’un programme commun entre toutes les écoles.

 

Ce temps de18 mois relativement court pour le travail accomplit traduit la bonne volonté de la part de l’ensemble de la profession. Ces conclusions permettent de poser des bases solides pour structurer notre métier.

 

Aujourd’hui ?

Ce vendredi 7 novembre, la FédEO représentait  les étudiants en Ostéopathie à la DGOS pour la réunion conclusive concernant la ré-ingénierie de notre formation.

Lors de cette réunion l’ensemble des documents constituant les décrets et arrêtés ont été relu et approuvé par l’assemblée.

Ceux-ci comprennent différents documents, dont une maquette de formation pour les bacheliers et les professionnels de santé.

 

Que va-t-il se passer ?

Ces textes devraient être publiés au journal officiel en décembre 2014.

Il reste à les faire valider par plusieurs instances du ministère de la santé et de l’enseignement supérieur:

–          HCPP : Haut Conseil des Professions Paramédical

–          HAS : Haute Autorité de Santé.

–          CNESER : Conseil National de l’Enseignement Supérieur Et de la Recherche.

 

Et pour nous, les étudiants ?

Calendrier prévisionnel pour l’agrémentation des écoles.

Depuis septembre 2014 toutes les écoles en ostéopathie sont informées de critères d’agrémentation. Une commission d’agrémentation se formera en Avril 2015 pour Valider ou Non Valider l’aptitude d’une école à délivrer un Diplôme d’Ostéopathe.

Ainsi en juin 2015 la liste des écoles agrées sera publiée. Cette liste est  non-modifiable et sera appliquée pour la rentrée 2015.

Une école qui n’a pas été ré-agrée à cette date ne pourra pas obtenir d’agrément durant l’année scolaire. Elle sera donc dans l’impossibilité de délivrer un Diplôme d’Ostéopathe pour l’année 2015/2016.

 

Cette réforme est une avancée majeure pour les étudiants en ostéopathie.

La FédEO se réjouit d’avoir participé à l’élaboration des critères  qui permettront aux étudiants d’obtenir un diplôme sanctionnant une formation de qualité.

 

Le Bureau de la FédEO.

Par FédEO, il y a
Législation et règlementation Nos Actus

Décret d’agrémentation des écoles en Ostéopathie

Le 12 septembre 2014 est une date qui rentre dans l’histoire de l’ostéopathie.

En effet, c’est à cette date qu’est sorti le décret relatif à l’agrément des établissements de formation en ostéopathie, signé par Manuel Valls (premier ministre) , Marisol Touraine (La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes), Najat Vallaud-Belkacem (ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche) et Geneviève Fioraso (secrétaire d’État chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche).

 

C’est après 7 ans de combat, et 18 mois de collaboration entre les syndicats, associations d’ostéopathes et les étudiants en ostéopathie, représentés par la FédEO, que ce texte a été publié au Journal Officiel.

 

Le but de ce décret est de réglementer l’ouverture et le fonctionnement d’une école ou d’un établissement formant à l’ostéopathie, afin que chaque étudiant puisse jouir des mêmes conditions d’apprentissage dans chacune des écoles dans laquelle il ira. Pour prendre un exemple concret, certains étudiants finissaient leur cursus en 3 ans, il est dorénavant obligatoire de valider 5 années d’études afin d’obtenir le Diplôme d’Ostéopathe.
Il est aussi important de savoir qu’en France, il existe un nombre important d’écoles en formation initiale (la France étant l’un des pays à en avoir le plus !). Par conséquent, beaucoup d’ostéopathes sortent chaque année, et il devient dans certaines régions difficile de se faire une place. C’est aussi dans cet optique que ce décret à été conçu : éviter que le marché ne soit  saturé, et que les ostéopathes sortent d’établissements attestant d’une grande qualité d’enseignement
.

 

Bien qu’il soit complexe de détailler tout le décret, nous vous proposons, afin de vous faire une idée et de mieux le comprendre, quelques points importants qui en ressortent :
– Toutes les écoles proposerons des cursus en 5 ans d’études.
– La formation pratique clinique devra se dérouler dans les deux tiers de son temps au sein de la clinique propre à l’école, le reste se faisant en stage externe à l’établissement.
– Chaque étudiant devra à la fin de son cursus avoir effectué un minimum de 150 consultations complètes et validées par un ostéopathe professionnel.
– Il sera nécessaire d’avoir au moins 1 formateur équivalent à un temps plein pour 25 étudiants.
L’école a l’obligation de publier une enquête d’insertion de ses jeunes diplômés à 18 mois et 36 mois après leur sortie.

Cette liste n’est bien sûr qu’un aperçu du décret que nous vous invitons à lire sur cette page

Ce décret est la première partie du projet de réforme sur la règlementation de la formation à l’ostéopathie, et précède le Référentiel de Formation, sur lequel nous avons eu l’honneur de travailler avec l’UPO. Ce deuxième décret devrait être publié dans les prochains mois afin de venir compléter et achever les travaux sur la formation.

La FédEO reste à votre disposition pour toutes vos questions, et vous invite à les poser via l’onglet contact sur notre site. N’oubliez pas de vous inscrire à notre E-Newsletter pour être informé de chacune de nos publications !

Le bureau de la FédEO

Par FédEO, il y a