15182467_10211143230646916_1826253961_o

Promenade sous la peau avec Jean-Claude Guimberteau.

Le 24 novembre dernier l’Académie d’Ostéopathie conviait Mr Guimberteau à Paris pour une conférence sur l’architecture intérieur.

14711407_648981348601203_8376339400895692614_o

Mr Guimberteau (chirurgien et anatomiste) a travaillé sur les tissus conjonctifs par l’observation sous endoscope sur patient vivant.

Lors de la conférence, Mr Guimberteau nous propose de plonger à l’intérieur du tissus vivant grâce à l’endoscopie. Il nous décrira étape par étape les observations et les impacts de la mobilité tissulaire sur la globalité de l’organisme. Les images qui nous sont projetées pendant ces 3 heures partent du millimètre jusqu’au micron sur des individus vivants.

Nous visualisons notre anatomie comme jamais auparavant.

A vous d’en juger:

Il est admis de manière académique que les tissus sont stratifiés et séparés par des espaces virtuels, le tissus conjonctifs ne serait qu’un tissus de comblement formant ces espaces de séparations.

Pourtant, lorsque notre guide nous montre la réalité de l’affaire avec son endoscope, une première constatation se jette sur nos yeux : Les espaces virtuelles ne sont pas visible et l’organisation conjonctive semble chaotique.

En effet, Guimberteau nous explique que, même si les modèle linéaire de la physique newtonienne nous semble plus accessible, dans nos modèle explicatif actuelle, ils ne sont pas pour autant de mise dans la réalité.

En effet, le tissus conjonctif répond à trois caractéristique observables et objectivables :

  • Une organisation fibrillaire, fractal, chaotique et imprévisible
  • Une mobilité permanente
  • Une continuité tissulaire de la peau à la membrane plasmique des cellules.

 

Ces caractéristiques font rentrer ce système dans un schéma de fonctionnement non compartimenté et voué à l’adaptation !

Tout au long de notre visite, Mr. Guimberteau nous expliquera l’importance de la relation entre la cellule et son environnement mettant en lumière ce que nous pouvons appeler Structure et Fonction.

Cette organisation tissulaire est la même, sans interruption, du derme jusqu’au cellules organiques et même jusqu’au mithocondrie via le cytosquelette.

Les cellules s’organisent et s’adaptent à l’environnement fibrillaire qui les entoure réagissant comme des « ballons d’eau » soumis à différentes contraintes.

Ce maillage est le même à tous les niveaux du corps humain ce qui amènera Mr. Guimberateau à parler de Tissus Constitutif plutôt que Conjonctif.

Prenons quelque exemples :

- Entre chaque fibres musculaire il existe un réseaux collagéniques liant les membranes plasmique de chacunes des cellules contractiles.

- Lors d’une contraction fibreuse ce réseau s’étire et harmonise le mouvement.

- Les fibres étant disposé en continu jusqu’au derme, c’est l’ensemble des tissus avoisinant qui va amortir la contrainte et la répartir.

Autre exemple,il n’y a aucune séparation entre l’intima des vaisseaux sanguins et le complexe conjonctif avoisinant.

Cette disposition permet aux vaisseaux de s’adapter à chaque mouvement des différents organes les un par rapport aux autres.

Nous sommes en présence d’un tissus qui guide la physiologie des organes, qui harmonise leur position, qui absorbe les contraintes mécaniques par répartition et enfin qui relie l’ensemble de l’organisme.

Cette dernière fonction nous est d’ailleurs montré lorsque Mr. Guimberteau nous montre ce qui se passe lorsqu’un ostéopathe mobilise un tissus:

Toute l’organisation bouge, se réorganise, s’adapte aux mouvement jusqu’aux cellules. Il en est de même lorsque l’on observe un tendon se mobiliser de plusieurs centimètres suite à une contraction musculaire.

Petit à petit le chirurgien nous explique que l’ensemble de nos tissus suivent la même organisation dans l’espace, de l’os à la peau, avec pour seul différence leur matériel de construction (calcium, GAB, etc…).

Au vue de ces travaux il apparaît évident que la biomécanique et l’anatomie vont rentrer dans un nouvel âge et que de nouveaux modèles explicatif sont à l’aube d’éclore.

Une affaire à suivre !

Merci à l’académie d’ouvrir ces conférences (ainsi que les esprits) aux étudiants en ostéopathie.

Pour d’autre information sur les évènement de l’Académie:www.academie-osteopathie.fr

Pierre-Adrien LIOT